psychologue domicile

Les psychologues à domicile

Votre situation personnelle vous empêche de consulter un psychologue à l’extérieur, en cabinet ? Et pourtant, un professionnel à votre écoute serait le bienvenu pour vous aider à surmonter votre mal-être. Que faire ? Existe-t-il une alternative ? Comment conserver le cadre du face-à-face sans même vous déplacer ?

Découvrez ici la solution la plus adaptée, celle d’une consultation d’un psychologue à domicile.

Un psychologue à domicile pour qui ?

Plusieurs facteurs peuvent vous empêcher de consulter un thérapeute en ville. Ainsi, la consultation à domicile est idéale pour les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes infirmes, celles victimes d’agoraphobie, les patients souffrant de troubles anxieux, de dépression ou encore d’addictions. Cette patientèle souhaite être écoutée à son chevet, dans le confort de son intimité. Chez les enfants et les adolescents, on répertorie également des cas de phobies scolaires nécessitant une intervention à domicile. Du côté des proches aidants une main tendue est aussi la bienvenue.

Soutenir par exemple un membre de sa famille atteint de la maladie d’Alzheimer est si chronophage qu’aucun créneau ne peut être réservé pour une consultation en cabinet. Ainsi, un psychologue à domicile peut venir épauler psychiquement ceux qui consacrent leur vie au soutien d’autrui.

Comment se déroule une consultation psy à domicile ?

Suivre une thérapie à domicile est certes peu conventionnel, mais répond parfaitement à la situation de certains patients. Le travail clinique s’opère donc dans un cadre intime, rassurant et riche d’informations, soit le foyer du patient. Une des conditions sine qua non en dehors de l’alliance thérapeutique est de réserver ce moment, ce rendez-vous pour l’unique consultation. Ainsi téléphone, va et vient des autres occupants ou toute autres sources sonores perturbatrices sont à proscrire.

Veillez donc à réserver un espace dédié à cette rencontre, celle de votre thérapeute. Après une première prise de contact par téléphone, vient le temps de la première consultation. Le prix, la durée des séances, l’approche thérapeutique, toutes les modalités sont définies lors de ce premier échange. Après un certain temps et une évolution psychique, la consultation en cabinet pour certains peut de nouveau être envisagée.

Un psychologue à domicile, le cadre en question

Préserver la confidentialité de l’échange thérapeutique est la problématique liée à ce type de consultation. Comment faire face aux interruptions intempestives des autres occupants, des membres du foyer ? Il est indispensable de poser le cadre dès le premier entretien téléphonique. Les conditions doivent être clairement précisées.

Trouver un espace dédié dans le logement et réserver ce lieu à l’unique échange thérapeutique. Bien sûr le jour J ces conditions peuvent être mises en péril par un membre du foyer. Une mère voulant souffler les réponses à son enfant, un conjoint voulant briser la confidentialité du rendez-vous. Seule la fermeté peut alors recadrer les termes de l’entretien. Si le cadre ne s’impose pas de lui-même comme dans un cabinet, le thérapeute peut tout de même l’importer et l’imposer au domicile du patient.

Un psychologue à domicile, une approche avantageuse

Outre l’aspect pratique et intimiste, la thérapie à domicile présente de nombreux avantages. Tout d’abord, le clinicien bénéficie d’informations non-négligeables sur le mode de vie du patient et ses habitudes. Ces dernières viennent enrichir son travail d’investigation clinique. Il ne doit cependant pas tomber dans le piège de la surinterprétation des informations environnementales. Côté patient, on note un confort organisationnel et une mise en confiance accrue.

C’est lui qui accueille le thérapeute et non l’inverse. Cette situation non-conventionnelle est propice au dialogue et à l’échange. Si besoin, un proche peut également être présent. Le coût de la consultation est également avantageux, car allégé des charges relatives à la location d’un cabinet. Le psychologue quant à lui peut pleinement expérimenter la clinique soit être vraiment au chevet de son patient. Certes, cet exercice peut lui demander un temps d’adaptation, mais se révèle finalement une expérience thérapeutique très enrichissante. Que vous soyez victime de phobie sociale, de phobie scolaire, d’une dépression, d’une addiction, d’une incapacité motrice ou d’une maladie invalidante, ne restez pas seul face à votre souffrance psychique. Une main tendue s’offre à vous, celle d’un psychologue à domicile, pour un suivi thérapeutique malgré les obstacles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *