probleme alexithymie

L’alexithymie : quels sont les causes et symptômes ?

Les émotions jouent permettent de se sentir vivre, mais aussi de développer ses relations en société. Il arrive cependant qu’une personne éprouve des difficultés à identifier ses émotions et à les exprimer. Cette situation, assez mal connue, existe pourtant depuis longtemps : c’est l’alexithymie. Que faut-il savoir à propos de ce trouble et quels sont les moyens de s’en défaire ?

Qu’est-ce que l’alexithymie ?

L’alexithymie est un mal qui appartient à la catégorie des maladies psychosomatiques. Touchant près de 10 % de la population mondiale, il s’agit d’un trouble de la régulation émotionnelle. Plus simplement, l’alexithymie traduit la difficulté qu’une personne peut avoir à reconnaître ses émotions et à les exprimer verbalement.

Le terme a été introduit en médecine en 1972 par le professeur de psychiatrie Peter Sifneos. À ce moment, il désignait essentiellement les personnes qui avaient du mal à exprimer le sentiment amoureux avec des mots. Plus tard, l’expression s’est étendue aux personnes ayant des difficultés sur les émotions en général. Il faut préciser que selon plusieurs études, l’alexithymie touche plus les hommes que les femmes. En général, le recours à un psychologue est recommandé pour aider à traiter ce trouble. Vous pouvez bien entendu consulter l’un de nos psychologues en ligne pour démarrer une thérapie.

Quelles sont les causes de l’alexithymie ?

Les personnes souffrant d’alexithymie n’ayant pas les mêmes profils, il est important de rechercher les causes exactes du mal.

Les causes neurologiques

La première source d’alexithymie connue est un déficit neurologique. Dans ce cas, le trouble est une conséquence ou une manifestation d’un mal plus grand. Il peut s’agir :

  • d’un accident vasculaire cérébral ;
  • d’une tumeur au cerveau ;
  • d’une maladie neurologique (autisme, Asperger, maladie de Parkinson, sclérose en plaques, etc.).

Il faut préciser que lorsque l’alexithymie est d’origine neurologique et qu’elle peut être héréditaire. Elle survient alors dès la petite enfance et il est important de demander l’avis d’un spécialiste.

Les causes psychologiques et culturelles

Lorsque l’alexithymie provient d’une cause psychologique, elle peut être temporaire ou permanente. Généralement, ces cas d’alexithymie sont causés par un ou plusieurs traumatismes vécus par la personne. La difficulté à ressentir les émotions et à les exprimer sera alors une réponse défensive face aux évènements. En dehors de cela, l’alexithymie peut être la manifestation d’un trouble psychologique plus complexe. C’est le cas lorsque la personne souffre de psychoses ou encore de schizophrénie.

Il s’agit des cas les plus risqués puisqu’ils ne sont pas forcément les plus faciles à détecter. Il faudra alors un suivi minutieux de la personne ainsi qu’un accompagnement au quotidien pour l’aider.

Comment se manifeste l’alexithymie ?

Les symptômes de l’alexithymie se situent à deux niveaux : physiologique et comportemental. Au niveau physiologique, une personne souffrant de ce trouble montrera des signes tels que :

  • la sudation ;
  • l’accélération du rythme cardiaque ;
  • les douleurs à l’estomac ;
  • la tension musculaire ;
  • les troubles alimentaires ;
  • la tension musculaire.

Une personne souffrant d’alexithymie qui ressent ces symptômes a généralement du mal à l’expliquer. Pour y remédier, vous devrez observer ses habitudes. Elles sont faciles à identifier. Premièrement, une personne alexithymique est factuelle, sérieuse, rationnelle, pratique et conformiste. Elle s’exprime souvent avec un raisonnement carré et joue beaucoup sur la relation cause-effet. En plus, il est possible de constater un manque d’imagination, d’intuition, d’humour ou encore de fantasmes.

Un manque d’empathie

De fait, elles sont souvent considérées comme ennuyeuses, parlant très peu et ayant une conversation monotone. Ensuite, il y a le manque de gestes affectueux, d’empathie et la difficulté à créer et maintenir les liens. Cela vient du fait que l’alexithymie rend la personne incapable de déterminer ses sentiments, mais aussi ceux des autres. Elle aura alors du mal à les interpréter et se réfugiera dans l’action pour régler les problèmes.

Enfin, dans un cas d’alexithymie, il peut arriver que la personne développe des problèmes sexuels qui peuvent aller jusqu’à l’impuissance. Ils sont dus à un manque de désir, surtout s’il est lié aux concepts d’émotion et de sentiments. Dans tous les cas, il faudra faire preuve de patience et recourir à un spécialiste pour suivre une thérapie efficace.



	

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *